Renseignements

Mairie de Saint-Saulve
146 rue Jean Jaurès
59880 Saint-Saulve
Tél : 03 27 14 84 00
Fax : 03 27 14 84 49
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi
8 h 15 à 12 h et de 13 h 45 à 17 h 30
& le samedi matin
de 8 h 15 à 12 h
pour les services suivants :
- État-Civil
- Police Municipale
(rue R. Salengro)

Permanences du Maire :
Jeudi de 17 h 30 à 18 h 30

Samedi de 8 h 30 à 9 h 30
Superficie :  1204 ha
11 364 habitants
APE : 751 A
SIRET : 215 905 449 000 17
Code INSEE : 544

Marché hebdomadaire :
MARDI MATIN
Av. Charles de Gaulle

Sur les afficheurs...

Tennis-Club

du 13/12 au 11/1/15

"Circuit 15/18 ans Nord" &

"1er circuit 8/14ans

renseignements :

03 27 41 46 27

tc.saint-saulve@fft.fr

------

La piscine fermera

ses portes

pour vidange du

samedi 20/12 inclus

au dimanche 4/1/15

inclus

-------

Salle des Fêtes

Dimanche 4/1

dès 15h

GRAND LOTO

organisé par

"Futsal-Olympic"

------

Salle des Fêtes

Samedi 10/1

17h30

Super LOTO

organisé par

"Foot-Loisirs"

------

Dimanche 11/1

dès 15h

Grang LOTO

organisé par les

"Saulviennes"

Salle des Fêtes-

 

Dernier numéro

couverture kiosque2

e-Administration

à la M.J.C

proggramme NAP

commanderies

Bienvenue sur le

Chemin des Commanderies

L’association "Via Septemtriones Templi" s’emploie à retracer l’histoire d’un chemin de pélerinage, gardé dès le XIIème siècle par des moines-chevaliers. Itinéraire qui nous emmène par la Niederstrasse, de Cologne (Allemagne) à Saint-Quentin (Aisnes), via Aix-la-Chapelle, Maastricht, Bruxelles, Piéton, Mons, Valenciennes, le Pays Solesmois, les Terres du Caudrésis et le Vermandois à une époque lointaine où Commanderies Hospitalières et Templières, léproseries, maladreries et hôpitaux dédiés à Saint Lazare habillaient notre paysage aux côtés des premiers géants... les moulins à vent. Aventure aujourdhui partagée, pour offrir aux randonneurs, pélerins, familles et jeunes générations, le goût et l’envie d’aimer autrement notre patrimoine et nos paysages. Alors, en route sur des traces vieilles de près d’un millénaire pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle (la Voie des Étoiles), Rome et Jérusalem.

Guy Boussekey, Président de "Via Septemtriones Templi"

 Bienvenue au voyage

La Niederstrasse est une ancienne voie de pélerinage venue d’Allemagne et qui rejoignait Saint-Jacques-de-Compostelle à travers les Pays-Bas et la France. Elle partait de Cologne, passait à Aix-la-Chapelle, Maastricht, Bruxelles et traversait le Hainaut avant de pénétrer le royaume de France. Le Hainaut est une très vieille province d’Europe occidentale, un antique «pagus» romain, celui de la tribu des Nerviens qui s’est trouvé divisé entre le royaume de France et l’empire d’Autriche par le traité de Nimègue en 1678. La frontière fut longtemps instable et il fallut attendre la fin du XVIIIème siècle pour qu’elle se stabilise. Aujourdhui, le Hainaut est en partie belge et en partie français. Deux très belles villes, Mons et Valenciennes se partagent le titre de capitale du Hainaut. Le village de Marchipont illustre cette ancienne division des territoires que le chemin de Compostelle passant au pied de son église a toujours ignorée. Et pour cause, ce chemin hier comme aujourd’hui unit les peuples et abolit les frontières. 

Pour télécharger le circuit c'est ici.

 

SAMEDI 27 &

DIMANCHE 28 SEPTEMBRE

FORUM DES ASSOCIATIONS

4ème ÉDITION

Ouverture : Lâcher de pigeons

Association "Le Martinet"

Pascal Laurent, Conseiller délégué aux associations

déclare ouverte cette 4è édition

Cécile Gallez, Maire, accompagnée de membres du Conseil Municipal,

félicite les comités pour la décoration des stands.

Les démonstrations s'enchainent

L'activité "Danse" de la MJC improvise un cours de "Madison"

Le stand maquillage pris d'assaut...

...de même pour les châteaux gonflables

Après les pigeons, lâcher de ballons à l'initiative des "Donneurs de Sang"

Spectacle de fauconnerie très "chouette"

Grâce et confiance mutuelle

Marco : Fauconnier & animateur !

Prix spécial du jury: "K.Danse"

3ème prix : "Les Marsouins""

2 ème prix : "Amicale des Écoles du Centre"

1er prix : "Fonds de Participation des Habitants"

 

Terrain synthétique

installation des modules vestiaires

Une des deux cuves de stockage tampon eaux pluviales et drainage terrain

Pose des structures alvéolaires de rétention

 

 

Mardi 11 novembre 2014

Importante participation des

habitants, scolaires &

sociétés locales pour cette

commémoration empreinte

de solennité

Discours de Christiane Kennedy,

Présidente des Anciens Combattants et veuves

Cécile Gallez, Maire, rappelle les terribles

sacrifices humains liés à la Grande Guerre

Séquence émotion avec les enfants des

groupes scolaires du Centre et des Beaux-Monts

 

La chorale de la "Châtaigneraie"

Départ du défilé avec l'Harmonie municipale

 

Inauguration de l'exposition à l'Espace Athéna

"14/18 cent ans après Saint-Saulve se souvient"

Richard Lemoine, Commissaire de l'exposition revient

sur l'histoire de Saint-Saulve durant cette période.

 

Une "Madelon" reprise en choeur par le public

 Espace Athéna

Lundi 24 novembre

29ème Palmarès des Sports

Trophée de la meilleure équipe :

Équipe cadettes région - Basket

Trophée de la meilleure

manifestation sportive :

Concorde Club Triathlon

7è triathlon & 1er duathlon

Trophée du meilleur sportif

cat. "non compétitif ":

Albert Huart des "Martinets"

(le Pdt sur photo)

Trophée du meilleur sportif

cat. "sport individuel" :

Nathalie Rabel du Concorde Club Triathlon

Trophée du meilleur sportif

cat. "arts martiaux" :

Pauline Gudein - Aïkigoshindo

(le Pdt sur photo)

Trophée du meilleur sportif

cat. "sport collectif" :

Mehdi Rahmouni - Saint-Saulve-Football

Trophée du meilleur sportif

cat. "avenir" - de 13 ans :

Mathys Senocq - Judo-Club

(entraineur en photo)

Trophée du meilleur sportif

cat. "espoir" 13/18 ans :

Victor Braucly du Concorde Club Triathlon

Trophée du meilleur jeune

bénévole :

Théo Globez - Tennis-Club

Trophée du meilleur

dirigeant bénévole

Francis Morel - Basket-Club

Trophée e la meilleure

politique en faveur des jeunes

"Les Marsouins"

Trophée de la municipalité

"La Pétanque"

Trophée du meilleur club

saison 2013/2014

Tennis-Club

tableau

Sauvetage de la toile intitulée

"Transfert des reliques de saint Saulve"

C'est un peu l'histoire de la Belle au bois dormant. La Belle, en l'occurrence, c'est un vieux tableau, une huile sur toile. Et je revois Pierre-Marie Laut et Rodolphe Petiau arriver chez moi  portant avec d'infinies précautions, cette chose ancienne protégée par deux planches de contreplaqué. Ils venaient solliciter mon avis d'historien d'art. Quant au Prince charmant, c'est ici une dame, Anne Simon, qui a pu mener à bien la délicate restauration de ce trésor patrimonial qui gisait, jusque là, dans l'oubli poussiéreux d'une sacristie. Il n'avait pourtant pas échappé à l'oeil vigilant du regretté Jean-Pierre Dehaines qui l'avait reproduit, page 72, de Saint-Saulve à son histoire...

De quoi s'agit-il? D'une peinture ancienne, sans doute du XVIIe siècle, propriété autrefois de l'Abbaye de Saint-Saulve et qui représente la translation des reliques de Saint-Saulve. L'éminent chanoine Platelle a relaté, dans le Tome VII des Mémoires du Cercle archéologique et historique de Valenciennes (1971) la légende qui vaut à la ville, en dépit de la fantaisiste tentative  de l'époque révolutionnaire qui voulut l'appeler Brena, de porter encore aujourd'hui le nom du saint. Saulve était, sous Charles Martel, au VIIIe siècle, un évêque missionnaire probablement originaire d'Auvergne. Venu à Valenciennes alors centre d'un fisc, c'est à dire d'un vaste domaine royal, il voulut y faire ses dévotions dans une église consacrée à Saint Martin. Invité le lendemain à un repas par un administrateur du fisc du nom de Gerardus, il excita, en raison de la grande richesse de ses ornements et vases sacrés, la convoitise de Winegardus, fils de Gerardus. Celui-ci l'entraîna dans un guet apens et le fit jeter en prison avant de commander à un de ses serviteurs de le mettre à mort avec son compagnon. Il fit ensuite enterrer les corps, Saulve en dessous, l'autre, de ce fait nommé Superius, au dessus, dans une étable située à Brevetica, notre Beuvrages actuel. Un taureau protégea cette sépulture en écartant  à coups de sabots et de cornes toute vache qui approchait. Une femme du village vit une nuit deux lampes ardentes fixées aux cornes du taureau. Elle rapporta la chose aux prêtres. Charles Martel, averti en songe, ordonna une enquête sur la disparition de l'évêque. Très vite les coupables furent découverts. On leur creva les yeux. Restait à donner aux saints martyrs une sépulture décente. Leurs dépouilles, chargées sur un chariot traîné par des boeufs, devaient gagner l'église de Saint-Vaast à Valenciennes, puis  Sainte-Pharaïlde à Bruay. Peine perdue: les boeufs refusaient chaque fois  d'avancer. On les laissa aller et ils se rendirent en l'église Saint-Martin où Saulve avait dit la messe et prié. Charles Martel donna alors à Saint Saulve le tiers des revenus du fisc de Valenciennes.

Une communauté de chanoines fut créée pour desservir le sanctuaire où reposaient les reliques du saint. Elle devint par la suite l'Abbaye de Saint-Saulve. Rattaché cinq siècles durant  à l'ordre de Cluny, le monastère devint pleinement indépendant en 1629. Est-ce à cette occasion que les moines firent exécuter le tableau commémorant l'acte fondateur de l'Abbaye et, par suite, de la ville? Il est tentant de l'imaginer bien que l'examen technique du tableau incline à repousser cette date dans la deuxième moitié du siècle. En tout cas on est devant une toile particulièrement attachante et il faut féliciter la Municipalité de Saint-Saulve d'avoir consenti à l'effort financier qu'impliquait sa délicate restauration. Car l'oeuvre a vécu, a peut-être été endommagée lors d'un incendie, et a connu quelques accidents et repeints parfois fantaisistes. Sa résurrection nous permet de voir, sur un fond de paysage où l'on reconnaît au loin Valenciennes, une scène particulièrement savoureuse qui retrace la légende fondatrice. Attirant tous les regards par sa parure somptueuse, Charlemagne, qu'on a substitué à Charles Martel, parade en suivant le chariot aux reliques conduit par les boeufs. Des chanoines en surplis font escorte et semblent forts distraits. Portant la traîne du manteau de l'empereur, des enfants poupons regardent ailleurs. Seuls évêques et abbés, coiffés de la mitre, portant la crosse, ont l'air de participer sérieusement à la cérémonie. Au premier plan, agenouillé, un homme implore le saint. Derrière lui, des femmes conversent. Une foule immense, joyeuse, comme aux pique-niques du Tour du Saint-Cordon, a envahi la campagne environnante. Oui, ce tableau est une pièce majeure du patrimoine de la cité. L'épisode qu'il relate suffirait à l'attester. Plus encore, en dépit de quelques maladresses, de  morceaux convenus, comme le cheval à gauche, l'exactitude du paysage, la bonhommie des personnages, la couleur chaude, la composition savante en font une véritable oeuvre d'art. Et je ne peux m'empêcher de rapprocher ce tableau, par delà les siècles, aux peintures  où Lucien Jonas fait défiler les populations locales dans d'amusantes compositions - sa Comédie Humaine - comme le plafond du Musée de Valenciennes, le la Réception des vainqueurs etc...

Jean-Claude Poinsignon.

Saint-Saulve ville fleurie

En bref

Avis d'Enquête Publique

AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE

Commune de SAINT-SAULVE

Réalisation d’un lotissement de 198 parcelles et de 3 macrolots pour une surface de 50 050 m², affectés à des opérations de construction de logements, sur la Commune de SAINT-SAULVE. Pour télécharger l'avis, c'est ici.

Les scientifiques ont besoin de vous

Habitants du Nord-Pas de Calais, les scientifiques ont besoin de vous ! Le gui est une plante sauvage du Nord Pas-de-Calais pour laquelle nous manquons de données.

Où le trouver ?

Le gui est une plante que l'on trouve principalement dans les vieux pommiers et les peupliers. Fréquent dans l'Avesnois et le Boulonnais, il l'est beaucoup moins dans les autres secteurs de la région. Les scientifiques ont besoin de le cartographier précisément afin d'essayer de comprendre son aire de répartition.

Comment participer ?

Jusqu'au 31 mars 2015, vous pouvez contribuer à cette grande étude en remplissant le formulaire disponible sur www.guiestla.org.Vous pouvez aussi vous inscrire à l'évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/735... Participer est simple, indiquez le lieu où vous avez aperçu du gui, le nombre de plantes et joignez, si possible, une photo. Une astuce : en hiver, le gui est facilement repérable à ses petites boules blanches !

Recrudescence des vols par ruse : seniors, soyez vigilants !

La Circonscription de Sécurité Publique de Valenciennes Agglomération nous informe de la recrudescence des vols par ruse par de faux agents des eaux. Il est à noter que ces personnes opèrent principalement au préjudice des personnes âgées.Toute information peut être remontée via les moyens adaptés : 17 en cas d'urgence, appel ou mail pour toute transmission de renseignements. Vous trouverez ici une plaquette de recommandations. Également à votre écoute, la Police municipale saura vous conseiller utilement pour limiter les risques face à cette recrudescence.

Agenda

Des tablettes à gagner avec l'Union du Commerce

Comme tous les ans, l'Union Commerciale et Artisanale de Saint-Saulve a organisé son animation de Noël du 11 au 21 décembre 2014. Chaque client rempli son bulletin qui le fera participer à un tirage au sort afin de gagner une tablette tactile dans chaque magasin ce qui permet d'avoir plusieurs chances en faisant ses achats dans notre ville. La remise des lots se fera le mardi 6 janvier 2015 à la salle des fêtes de Saint-Saulve. Chaque année l'union du commerce offre à ses fidèles clients de superbes cadeaux "Hi-Tech". Réservez vos achats chez vos commerçants de proximité.

La Saint Sylvestre avec l'Amicale de l'école du Centre

 

Un peu d'histoire...

Saint-Saulve, longtemps considérée comme le "potager" de sa proche voisine Valenciennes, bâtit une partie de son histoire sur la pratique du Maraîchage dans le quartier du "Marais", le bien nommé. L’appellation "Choux Rouge", nom donné aux Saint-Saulviens est d’ailleurs le seul "vestige" de cette renommée passée.

 Haut de page